pomes
    

Guillaume Apollinaire
sa vie, son oeuvre

Un pome au hasard


 
Les septs pes

La première est toute d'argent
Et son nom tremblant c'est Pâline
Sa lame un ciel d'hiver neigeant
Son destin sanglant gibeline
Vulcain mourut en la forgeant
La seconde nommée Noubosse
Est un bel arc-en-ciel joyeux
Les dieux s'en servent à leurs noces
Elle a tué trente Bé-Rieux
Et fut douée par Carabosse

La troisime bleu fminin
n'en est pas moins un chibriape
Appel Lul de Faltenin
Et que porte sur une nappe
L'Herms Ernest devenu nain

La quatrime Malourne
Est un fleuve vert et dor
C'est le soir quand les riveraines
Y baignent leurs corps adors
Et des chants de rameurs s'y trainent

La cinquime Sainte-Fabeau
C'est la plus belle des quenouilles
C'est un cyprs sur un tombeau
O les quatre vents s'agenouillent
Et chaque nuit c'est un flambeau

La Sixime mtal de gloire
C'est l'ami aux si douces mains
Dont chaque matin nous spare
Adieu voil votre chemin
Les coqs s'puisaient en fanfares

Et la septime s'extnue
Une femme une rose morte
Merci que le dernier venu
Sur mon amour ferme la porte
Je ne vous ai jamais connue

envoyez vos commentaires afficher les commentaires [2]
version  imprimer dans une nouvelle fentre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (rcits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr