pomes
    

Philippe Desportes
sa vie, son oeuvre

Un pome au hasard


 
Je croy que tout mon lict de chardons est sem !

Je croy que tout mon lict de chardons est sem !
Qu'il est rude et malfait. H ! Dieu suis-je si tendre
Que je n'y puis durer ? je ne fay que m'estendre,
Et ne sens point venir le Somme accoustum.

Il est apres my-nuict, je n'ay pas l'il ferm,
Et mes membres lassez repos ne peuvent prendre.
Sus Phebus, leve-toy ! ne te fay plus attendre.
Et de tes clairs regards rens le ciel allum.

Que la nuict m'importune, et m'est dure et contraire !
Mais pourtant c'est en vain, Phebus, que j'espere
D'avoir plus de clairt par ton nouveau retour :

Car je seray couvert d'une effroyable nue,
Tant qu'un plus beau soleil, qui me cache sa veu,
Vienne luire Paris et m'apporte le jour.

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version  imprimer dans une nouvelle fentre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (rcits)
Cette page a mis 0.02 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr