pomes
    

José Maria de Heredia
sa vie, son oeuvre

Un pome au hasard


 
Perse et Andromde
Au milieu de l'cume arrtant son essor,

Le Cavalier vainqueur du monstre et de Mduse,

Ruisselant d'une bave horrible o le sang fuse,

Emporte entre ses bras la vierge aux cheveux d'or.



Sur l'talon divin, fire de Chrysaor,

Qui piaffe dans la mer et hennit et refuse,

Il a pos l'Amante perdue et confuse

Qui lui rit et l'treint et qui sanglote encor.



Il l'embrasse. La houle enveloppe leur groupe.

Elle, d'un faible effort, ramne sur la croupe

Ses beaux pieds qu'en fuyant baise un flot vagabond ;



Mais Pgase irrit par le fouet de la lame,

A l'appel du Hros s'enlevant d'un seul bond,

Bat le ciel bloui de ses ailes de flamme.



envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version  imprimer dans une nouvelle fentre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (rcits)
Cette page a mis 0.03 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr