pomes
    

Victor Hugo
sa vie, son oeuvre

Un pome au hasard


 
France ! l'heure o tu te prosternes,

France ! l'heure o tu te prosternes,
Le pied d'un tyran sur ton front,
La voix sortira des cavernes ;
Les enchans tressailleront.

Le banni, debout sur la grve,
Contemplant l'toile et le flot,
Comme ceux qu'on entend en rve,
Parlera dans l'ombre tout haut ;

Et ses paroles qui menacent,
Ses paroles dont l'clair luit,
Seront comme des mains qui passent
Tenant des glaives dans la nuit.

Elles feront frmir les marbres
Et les monts que brunit le soir,
Et les chevelures des arbres
Frissonneront sous le ciel noir ;

Elles seront l'airain qui sonne,
Le cri qui chasse les corbeaux,
Le souffle inconnu dont frissonne
Le brin d'herbe sur les tombeaux ;

Elles crieront : Honte aux infmes,
Aux oppresseurs, aux meurtriers !
Elles appelleront les mes
Comme on appelle des guerriers !

Sur les races qui se transforment,
Sombre orage, elles planeront ;
Et si ceux qui vivent s'endorment,
Ceux qui sont morts s'veilleront.

30 mars. Jersey.

Les Chtiments

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version  imprimer dans une nouvelle fentre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (rcits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr