pomes
    

Victor Hugo
sa vie, son oeuvre

Un pome au hasard


 
Aux morts du 4 dcembre

Jouissez du repos que vous donne le matre.
Vous tiez autrefois des curs troubls peut-tre,
Qu'un vain songe poursuit ;
L'erreur vous tourmentait, ou la haine, ou l'envie ; s
Vos bouches, d'o sortait la vapeur de la vie,
Etaient pleines de bruit.

Faces confusment l'une l'autre apparues,
Vous alliez et veniez en foule dans les rues,
Ne vous arrtant pas,
Inquiets comme l'eau qui coule des fontaines,
Tous, marchant au hasard, souffrant les mmes peines,
Mlant les mmes pas.

Peut-tre un feu creusait votre tte embrase,
Projets, espoirs, briser l'homme de l'Elyse,
L'homme du Vatican,
Verser le libre esprit grands flots sur la terre
Car dans ce sicle ardent toute me est un cratre
Et tout peuple un volcan.

Vous aimiez, vous aviez le cur li de chanes
Et le soir vous sentiez, livrs aux craintes vaines,
Pleins de soucis poignants,
Ainsi que l'ocan sent remuer ses ondes,
Se soulever en vous mille vagues profondes
Sous les cieux rayonnants.

Tous, qui que vous fussiez, tte ardente, esprit sage,
Soit qu'en vos yeux brillt la jeunesse, ou que l'ge
Vous prt et vous courbt,
Que le destin pour vous ft deuil, nigme ou fte,
Vous aviez dans vos curs l'amour, cette tempte,
La douleur, ce combat.

Grce au quatre dcembre, aujourd'hui, sans pense,
Vous gisez tendus dans la fosse glace
Sous les linceuls pais ;
morts, l'herbe sans bruit crot sur vos catacombes,
Dormez dans vos cercueils ! taisez-vous dans vos tombes
L'empire, c'est la paix.

10 novembre. Jersey.

Les Chtiments

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version  imprimer dans une nouvelle fentre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (rcits)
Cette page a mis 0.02 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr