pomes
    

Émile Nelligan
sa vie, son oeuvre

Un pome au hasard


 
Rves enclos


Enfermons-nous mlancoliques
Dans le frisson tide des chambres,
O les pots de fleurs des septembres
Parfument comme des reliques.

Tes cheveux rappellent les ambres
Du chef des vierges catholiques
Aux vieux tableaux des basiliques,
Sur les ors charnels de tes membres.

Ton clair rire d'mail clate
Sur le vif crin carlate
O s'incrusta l'ennui de vivre.

Ah ! puisses-tu vers l'espoir calme
Faire surgir comme une palme
Mon coeur cristallis de givre !

       
envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version  imprimer dans une nouvelle fentre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (rcits)
Cette page a mis 0.06 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr